Les MVNO parviennent à stabiliser leur part de marché

Les MVNO parviennent à stabiliser leur part de marché dans un environnement concurrentiel difficile aggravé par l’augmentation de taxes indues.


1. Part de marché des MVNO

Dans un marché de la téléphonie mobile très concurrentiel, avec des offres des opérateurs de réseaux très agressives, les opérateurs mobiles virtuels (MVNO), rassemblés au sein d’Alternative Mobile, parviennent à stabiliser leur part de marché. Selon les derniers chiffres de l’Observatoire des marchés mobiles, le nombre de clients aux services d’opérateurs MVNO atteint 7,5 millions, stabilisant pour le troisième trimestre de l’année 2015 leur part de marché à 10,8% du marché mobile en France.

« Dans un contexte marqué par une forte baisse des prix et l’arrivée de la 4G, les MVNO prouvent leur capacité à rester innovants et attractifs et à explorer de nouveaux segments de clientèle » a déclaré Jacques Bonifay, Président d’Alternative Mobile.


2. Fiscalité : la hausse de 44% de la « Taxe télécom »

Alors que les MVNO jouent un rôle toujours aussi essentiel dans l’animation concurrentielle du marché, une incertitude pèse sur leur équilibre économique avec la perspective de hausse de la « Taxe télécom » de 0,9 à 1,3% prévue dans le budget 2016, soit une augmentation de 44% !

Cette taxe, assise sur le chiffre d’affaires, ne tient pas compte de la faiblesse du résultat net des MVNO, dont certains risquent d’être gravement déstabilisés alors qu’ils sont encore en phase d’investissement. Les MVNO ne sont nullement pris en compte dans l’ajustement de cette taxe, qui n’intègre que les grands opérateurs pour le calcul de son rendement, ces derniers étant en mesure de déduire certaines charges de l’assiette de la taxe.

Les MVNO plaident pour la prise en compte de leurs spécificités dans le calcul de l’assiette fiscale de la « Taxe télécom ».

 

 

Paris, le 10 novembre 2015

Télécharger le communiqué de presse

Posted in