Skip to content

Le modèle Full MVNO dans le cadre de l’attribution des « fréquences résiduelles »

Les MVNO regrettent l’absence d’engagements des opérateurs « historiques » concernant le modèle Full MVNO dans le cadre de l’attribution des « fréquences résiduelles ».

Les MVNO, réunis au sein de l’association Alternative Mobile, tiennent à exprimer leurs plus vifs regrets de voir, dans le cadre de l’appel à candidatures lancé par l’ARCEP pour l’attribution des fréquences résiduelles de la 3G, une nouvelle occasion perdue pour renforcer la concurrence sur le marché de la téléphonie mobile en France.

En effet, un des critères de sélection retenu par l’ARCEP pour les candidatures concernait l’accueil des MVNO dans le cadre du développement d’un modèle « Full MVNO ».

Or, on ne peut que déplorer que les attributaires de ces fréquences se soient limités au premier niveau d’engagement concernant les MVNO, ce qui ne correspond globalement qu’à la confirmation de leur situation actuelle.

Il est regrettable pour le pays que les candidats n’aient pas saisi cette occasion pour prendre de véritables engagements en faveur de ce modèle Full MVNO, qui seul permet véritablement d’animer la concurrence sur le marché de la téléphonie mobile en France, en donnant l’opportunité à de nombreuses sociétés françaises de développer librement de nouveaux services de téléphonie mobile innovants pour le plus grand bénéfice des consommateurs et des entreprises.

 

 

Paris, le 19 mai 2010

Télécharger le communiqué de presse

Publié dans
Scroll To Top